Ma victoire c’est ta victoire

politique

25 Mai

Ma victoire c’est ta victoire

Défendu l’honneur de ses aïeux,

Il est sorti victorieux.

Tout calme , toujours courageux

Que ces mots sont si mélodieux!

Ma victoire, c’est ta victoire

 

Si t’as besoin du bonheur,

Ne pars pas ailleurs!

Ailleurs que dans ta patrie mère,

Protégée par la grâce du Seigneur.

Ma victoire, c’est ta victoire

 

S’y avait trop d’impasses naguère,

D’ores et déjà il est vainqueur.

Ne te donne pas du tracas,

Car ma victoire c’est ta victoire

 

En aspirant tous à un meilleur avenir,

en cueillant le bonheur au compte-gouttes,

gardons dans nos cœurs ces souvenirs,

les plus bons, les plus merveilleux sans doute

ma victoire c’est ta victoire

 

Qui est donc ce nouveau leader

Un leader infatigable

Un chef d’ armée charismatique et loyal

Qui  vient avec tant d’ardeur

umuhizi mw’iterambere

Le  brillant commandant de bord

C’est le Président élu, Général Major Évariste Ndayishimiye alias  Neva

Ma victoire c’est ta victoire .

Les opinions exprimées dans ce contenu n’engagent que la responsabilité de son auteur.

Pourquoi Evariste NDAYISHIMIYE ?

Général Major Evariste NDAYISHIMIYE est un ancien militaire et un homme politique. Quoi dire ! Juste un Burundais issu d’une famille simple comme tout autre enfant burundais avec un charisme dont le monde peut s’inspirer.

C’est un leader expérimenté qui a occupé pas mal de fonctions comme Chef d’Etat-major adjoint des Forces de Défense Nationale, Ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Chef de Cabinet militaire à la Présidence, Chef de Cabinet civil à la Présidence et au dessert élu Secrétaire général du Parti au pouvoir CNDD-FDD.

“Que chaque bouche ait à manger, que chaque poche ait de l’argent”. Oui, un signe éloquent que ce Candidat est décidé avec toute énergie de promouvoir le développement économique et amélioration de qualité de vie des Burundais. Il a été l’un des exemples de ceux qui sont sortis de leur zone de confort pour innover et pousser plus loin.

Il s’est fixé des objectifs clairs, une vision et stratégies pour donner du sens au quotidien, pour faire comprendre comment la contribution de tout en chacun rend possible la réussite commune.

Il sait créer une atmosphère propice aux moments d’échange et à la transmission des connaissances. « Ce sont vos petites victoires qui permettent au pays d’avancer au quotidien.  Si votre bouche n’a pas à manger, si votre poche n’a pas d’argent, c’est une faillite qui engage le pronostic du bien-être de notre avenir ». Dit-il.  “Vos rêves et aspirations font nos préoccupations, rien ne comblera de joie que de voir les dirigés satisfaits de leur dirigeant”. Ajoute-il.

Dans toutes ses interviews, agrémentées de son bon sourire, il revient toujours sur la cohésion sociale, l’amour du prochain, on dirait un apôtre. Qu’est-ce que je disais ! Juste un modèle social.

Avec son humour, il est une véritable leçon de leadership avec qui tout citoyen burundais se sent dans son assiette. Il ne cherche pas à s’asseoir dans les fauteuils, s’accaparer du pouvoir mais au contraire faire grandir les autres. Voilà l’une de ses vertus pourquoi Lui pas les autres. Une des raisons pour laquelle après sa nomination comme candidat aux élections présidentielles tous les Burundais, indépendamment de leur appartenance politique, ethnique, classe sociale fêtent déjà sa victoire.   De surcroît, les représentants de plus d’une vingtaine de partis et coalitions politiques en l’occurrence COPA (coalition politique de neuf partis politiques), PALIPE-AGAKIZA, MPH, UPD-ZIGAMIBANGA, APDR pour ne citer que ça, ont décidé d’appeler leurs partisans à voter pour ce Leader tout couvert de gloire.  Et d’ailleurs ils savent que sa victoire est leur victoire. Promis juré que s’ils marchent ils marcheront ensemble et s’ils tombent ils se lèveront ensemble. Que raconte-je ! Juste ils lui font d’ombre.

C’est un homme humble, empathique. Oui, il détient cette capacité de se mettre dans les chaussures des autres. Il a une qualité d’écouter, ce qui est un préalable à toute communication pour créer un impact positif, une confiance dans les esprits des Burundais.

C’est particulièrement un espoir pour la jeunesse burundaise, un Leader pragmatique qui va raviver leur foi et croyances en leurs forces, leur ouvrir de nouveaux horizons. Et d’ailleurs il incarne le rêve de tout jeune partout au monde : un lendemain meilleur !

Les Hashtag du soutien au candidat du parti CNDD-FDD comme #ToraNeva1 #Tsinda2020 #20Mai2020 #GeneralNeva #imbereniheza #BurundiDecides #Samuragwa #UmuhiziMwiterambere, les flash-mob sur les réseaux sociaux ont servi de caisse de résonnance dans la campagne pré-electorale. Ils entendent porter loin à la connaissance de tous, Burundais ou étranger, les vertus et les qualités du futur Président de la République du Burundi. Quoi dire ! Juste un dirigeant du peuple issu du peuple lambda.

Photo des Bagumyabanga à BUGENDANA

Les opinions exprimées dans ce contenu n’engagent que la responsabilité de son auteur.

UNE VICTOIRE INCOMMENSURABLE POUR LE PARTI CNDD-FDD AU BURUNDI.

Après douze années de guerre civile, le Burundi dispose à présent d’un gouvernement démocratiquement mis en place. Le processus de reconstruction  a commencé dès l’arrivée au pouvoir du Parti CNDD-FDD.

Le parti s’est donné des objectifs qui visent un développement intégral du peuple burundais et depuis 2005, les résultats sont remarquables dans plusieurs secteurs de la vie du pays. L’assiduité au travail avec intérêt principalement projeté au bien être de la population à la base traсe indubitablement une victoire distinctive aux prochaines élections.

Il convient de faire une migration  aux différents domaines de la vie afin de démontrer pourquoi le  parti CNDD-FDD est inégalable au Burundi :

Dans le domaine de la santé, une Politique Nationale de la Santé basée sur l’accès universel aux services et soins de santé de base afin de réduire la charge très élevée de morbimortalité a été mise place. Les indicateurs de santé  comme (accès à l’eau potable et aux services nutritionnels de base, habitat adéquat, hygiène et assainissement, comportement favorable à la santé,..) se sont généralement améliorés.

La construction et l’équipement de nouvelles infrastructures, la formation du personnel, la décentralisation des services notamment avec la mise en place des districts sanitaires, la gratuité de certains médicaments chers comme les ARV contre le VIH/SIDA et des soins médicaux aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 5 ans ont permis de réaliser des progrès importants sur les plans de l’accessibilité et de la qualité des services.

L’exemple  récent et appreciable est la construction des laboratoires de référence d’analyse médicale dans les provinces de Ruyigi,Gitega et Cibitoke.

laboratoires de référence d’analyse médicale dans les provinces de Ruyigi,Gitega et Cibitoke.

Dans le secteur de l’éducation, la gratuité du primaire a provoqué une augmentation spectaculaire des taux bruts de scolarisation. Cette déclaration a été saluée par un nombre colossal des familles et l’UNESCO n’a pas tardé  d’y prendre réaction en disant « Voici une chose incroyable pour le Burundi de s’engager dans la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement, d’assurer une éducation pour tous les enfants ».Ce programme du gouvernement d’assurer  les droits des enfants à recevoir une éducation est venu à point nommé étant donné que le niveau des revenus  était encore  critique dans la majorité des familles.

 

Des élèves de l'école primaire jouent dans la cour

 

Réduction de la pauvreté, protection sociale et travail :

La réponse du gouvernement en vue de réduire cette pauvreté a été de mettre en œuvre des programmes sectoriels retenus dans le CSLP I. Dans cette logique, des ressources supplémentaires ont été affectées aux secteurs de l’agriculture, de l’eau, aux infrastructures rurales, à la santé et l’éducation.

Concernant la protection sociale, diverses initiatives existent, telles que des systèmes d’assurance sociale reposant sur l’emploi et des systèmes de prestations universelles et d’assistance sociale. Les prestations des soins de santé, particulièrement en faveur des groupes démunis, le secteur de l’assurance a été développé, les opportunités de travail pour la population essentiellement active ont été créées sans oublier la politique d’harmonisation des salaires, une politique qui était depuis longtemps vouée  à l’échec pour  tous les gouvernements qui ont existé. L’adoption de la nouvelle stratégie de lutte contre la pauvreté (CSLP II) a permis au gouvernement de capitaliser les acquis de la première  stratégie en mettant l’accent sur les nouvelles préoccupations de développement et les nouveaux besoins exprimés par les populations à la base. Parmi eux, figurent l’emploi des jeunes et des femmes et la protection sociale.

Dans le secteur agricole et d’élevage, des mesures pour la protection de l’environnement et la lutte contre la dégradation de la biodiversité ont été prises. Pour cette raison, le ministère en charge a intégré dans ses politiques, stratégies, plans, programmes et projets, les activités liées à la conservation de l’agrobiodiversité et de la biodiversité sauvage.

Des efforts considérables ont été fournis dans ce secteur afin d’augmenter le niveau de vie de la population. Les mesures visant à réduire la pollution du sol, la mise en place d’une usine qui fabrique des Fertilisants Organo-Minéraux(FOMI), l’introduction de nouvelles cultures comme le riz par exemple dans certaines régions du pays ont enregistré des résultats positifs.

La population dans les champs avec Géneral Major Evariste Ndayishimiye

 

Un autre pas  important vient d’être franchi par le parti CNDD-FDD avec la création des coopératives « SANGWE » sur toutes les collines du pays. Dans cet angle, chaque colline a reçu un soutien financier pour pouvoir réaliser  les projets d’autodéveloppement dont parmi ceux-ci, l’agriculture et l’élevage sont priorisés.

A gauche , la recolte des bananes a été plus que bonnes. A droite , un berger avec son troupeau

Soulignons en passant que ces initiatives de création des coopératives s’ajoutent à d’autres déjà prises il y a quelques années comme à titre exemplatif, la   décentralisation du pouvoir où chaque commune du pays est dotée d’une somme de 570 000 000 FBU. A cet effet, chaque commune exerce ses propres travaux de développement qui répondent obligatoirement aux besoins de la population à la base . Nous citons par exemple la construction des écoles, des centres de santé et des hôpitaux, le traçage des routes, la construction des marchés modernes, des barrages hydroélectriques, des terrains de jeux,etc.

Vue de la capitale économique , BUJUMBURA

Toutеs ces réalisations expliquent  pourquoi tous ceux qui essaient de manipuler le peuple  burundais n’y arrivent pas , le peuple sait déjà distinguer le marteau de l’enclume.

Les opinions exprimées dans ce contenu n’engagent que la responsabilité de son auteur.

Congrès de la section du parti CNDD-FDD en Fédération de Russie du 01/02/2020

En date du 01 février 2020 à Moscou, la capitale de la Fédération de Russie, s’est déroulé le grand rassemblement annuel des membres de la section du parti CNDD-FDD en Fédération de Russie. Le congrès de Moscou, le 7è de la section s’est distingué par une participation massive et une ambiance irréprochable. Le 2è conseiller de l’ambassade Dr Cyrille NTIRANDEKURA avait rehaussé de sa présence les cérémonies.

Les principaux points à l’ordre du jour de ce grand rendez-vous étaient :

Rapport annuel des réalisations par le comité exécutif de la section ;

– L’accueil de nouveaux membres au sein de la section ;

– Séance d’enseignement de l’idéologie du parti (Akarangamutima)

– Amendements de l’article 37 du règlement d’ordre intérieur de la section

La mise en place du nouveau comité de la section

– Echanges sur la vie de la section et du parti.

Après une prière dirigée par Mr NDAYIRAGIJE Yves suivie des hymnes du pays et du parti respectivement, le secrétaire de la cellule hôte, Mr NDIKURIYO Yves a pris la parole pour accueillir les participants au congrès. Il a remercié le comité exécutif pour l’honneur porté sur la cellule de Moscou pour accueillir le congrès de la section. Il n’a pas tari d’éloges à l’égard de tous les participants pour la volonté et le courage affichés puisque, malgré la grandeur de la Russie, ils ont pu répondre présent en nombre impressionnant.

1. Rapport annuel des réalisations de la section.

Le secrétaire de la section qui représente le comité qui venait d’achever son mandat en prenant la parole, a d’abord invité tous les participants d’observer une minute de silence en mémoire de nos deux collègues Feu HARERIMANA Prosper et Feu MUTIMUKEYE Bernard qui ont rendu l’âme l’année dernière. Ensuite il a remercié particulièrement les membres de la cellule de Moscou pour les préparatifs et l’accueil des participants. Il n’a pas non plus oublié de remercier tous les autres membres de la section venus des autres villes de la Russie.

S’agissant des réalisations, il a fait savoir que beaucoup de choses ont été réalisées bien que des défis n’aient pas manqué. Il a commencé par sanctionner le plan d’action présenté au début de l’exercice : Durant cette année, la formation des membres a été renforcée à travers des réunions régulières tenues dans toutes les cellules suivant un calendrier et un plan élaborés. Dans l’objectif de renforcer la bonne image du pays et du parti, ont été tenus des débats à travers la plateforme du groupe Whatsapp de la section, plusieurs articles ont été rédigés et publiés sur le site web de la section www.cnddfdd-russia.ru, sans oublier l’organisation des séances de formations des membres sur les fonctionnalités de tweeter et ses avantages en communications. Il a continué son allocution en informant aux participants qu’au cours des vacances d’été une œuvre de charité a été réalisée au cours de laquelle les bagumyabanga de la section ont assisté aux patients sans ressources, détenus dans les différents hôpitaux publics (Hôpital Roi Khaled, Hôpital Populaire de KAMENGE, Hôpital du Cinquantenaire de KARUSI) suite à l’incapacité de régler leur facture.

La section Russie a été valablement représentée dans les activités qui ont réuni les bagumyabanga de la diaspora, Il a salué les efforts des membres de la section Russie car ils ont pu s’acquitter sans entrave des différentes cotisations, particulièrement pour leur participation dans la construction du sanctuaire érigé à GITEGA et les a exhortés de continuer sur la même voie.

La préparation aux élections générales de 2020 s’est faite par une sensibilisation morale des membres avec une insistance particulière sur les idéaux du parti, « Akarangamutima » essentiellement.

Le secrétaire de section a souligné que cette année les descentes dans les cellules habituellement organisées pour un bon suivi des activités, n’a pas été possible pour des raisons indépendantes du comité exécutif et a pris l’occasion de rappeler à l’assemblée que la section a été bien représentée lors du congrès du parti CNDD FDD tenu le 26 janvier 2020 à GITEGA en vue d’élire le candidat pour les élections présidentielles prochaines. Le congrès s’est soldé par le choix du Général Major Evariste NDAYISHIMIYE comme candidat du parti de l’aigle aux prochaines échéances électorale. Il en a profité de l’occasion pour le féliciter vivement.

Il a souligné que l’année a été caractérisée par une entente et cohésion au sein des membres et remercié tous membres de la section sans lesquels le pas franchi et les activités réalisées n’auraient pas été. Ensuite, le secrétaire de bureau a suivi pour fournir quelques détails financiers. Bien que le bilan des réalisations soit positif, il n’a pas manqué de souligner les défis rencontrés entre autres le cas de certains bagumyabanga qui ne répondent pas présent aux activités organisées.  Il a alors invité tout un chacun à redoubler d’efforts pour la consolidation de notre parti et le développement de notre pays.

Le comité exécutif sortant

2. Accueil des nouveaux membres au sein de la section

Cette année la section Russie a accueilli un grand nombre de nouveaux membres qui étaient subdivisés en 2 catégories. La première regroupe les bagumyabanga qui exerçaient leurs activités au Burundi et qui sont pour la plupart venus poursuivre leurs études en Russie. La seconde comporte tous ceux qui ont demandé l’adhésion au parti CNDD-FDD à travers la section. Au total, pour cette année la section Russie s’est agrandie de 29 membres qui ont été solennellement accueillis lors du congrès. Dans un discours de circonstance, le secrétaire de section a exhorté tous les nouveaux à suivre toujours l’idéologie du parti. C’est une grande joie de voir la famille s’agrandir.

3. Séance sur l’idéologie du parti.

Après l’accueil des nouveaux membres de la section, le secrétaire de la section a invité Monsieur VYUKUSENGE Augustin pour mener une petite séance sur l’idéologie. Ce dernier dans son apprentissage a insisté sur le respect des lois qui regissent le parti CNDD-FDD et aussi sur le comportement qui doit caractériser chaque Mugumyabanga pour l’intérêt du pays et de notre parti. Il s’est réjoui que le nombre des membres de la section aille crescendo tout en espérant que l’efficacité suivra le même cours. Il a appelé les bagumyabanga à se comporter de manière exemplaire et à toujours œuvrer pour l’unité et la consolidation de notre parti.

4. Amendement du règlement d’ordre intérieur (ROI) de la section

A l’article 37 du régissant les cotisations au sein de la section, fut apportées quelques modifications : Il a été approuvé à l’unanimité une cotisation annuelle d’une valeur égale à60 dollars américains pour chaque membre, qui sera gérée par seul l’organe suprême de la section (le comité exécutif)

5. La mise en place du nouveau comité de la section

La mise en place d’une nouvelle représentation de la section fut l’élément central de la journée. Le secrétaire de section sortant a d’abord mis en place un comité ad hoc chargé de superviser le processus. Celui-ci était composé de :

NDAYIRAGIJE Régis Paul: Président
VYUKUSENGE Augustin: Vice-Président
NDIHO Odély : Secrétaire

Après l’explication des conditions d’éligibilité et le mode de vote pour les 2 postes électifs à savoir : celui du secrétaire de la section et du secrétaire-adjoint, il a été alors appelé au dépôt des candidatures. Pour chaque poste il n’y a eu qu’une candidature unique ; celle de NDABIRABE Gény Jodan au poste de secrétaire de la section et celle de NDIKUMANA Elias pour le secrétaire adjoint. Ils ont été approuvés par l’assemblée presque à l’unanimité. Ils ont à leur tour mis en place le reste des membres du comité : BIGIRIMANA Thaddée pour le poste de secrétaire de Bureau, NINGABIRE Didier a été reconduit au poste de représentant de la Ligue des Jeunes et HAKIZIMANA Mariam a été nommée représentante de la ligue des femmes. Ils ont été tous approuvés et félicités par le congrès.

6. Echanges sur la vie de la section et du parti.

Lors des échanges, ceux qui ont pris la parole se sont félicités du pas déjà franchi et ont remercié tous ceux qui se sont donné corps et âme dès la création de la section pour la consolidation de notre section. Ils ont suggéré de passer à une autre étape d’élaboration des projets à long terme qui pourront être exécutés par les membres de la section afin de contribuer au développement durable de notre pays et lutter contre la pauvreté. Il a été également suggéré au nouveau comité exécutif de reformer le volet social suite à certaines irrégularités.

Le congrès s’est terminé par une photo de famille, un partage de verre et une ambiance agrémentée par des chansons du parti.

Félicitations de la section Russie au candidat du parti Général Major Evariste NDAYISHIMIYE

La section du parti CNDD-FDD en Fédération de Russie a une extrême joie d’exprimer ses sincères félicitations au secrétaire général du parti Général Major Evariste NDAYISHIMIYE pour la confiance lui témoignée par les Bagumyabanga pour représenter le parti CNDD-FDD lors des élections présidentielles de Mai 2020. Cette élection est un événement historique au sein du parti CNDD-FDD et servira de modèle non seulement au Burundi mais aussi sur notre continent.

La section Russie lui témoigne un soutien indéfectible et restera mobilisée en vue d’une victoire écrasante dans toutes les élections prochaines.


Ubutumire mw’ikoraniro rikuru rya bose

UBUTUMIRE


Komite nshingwabikorwa y’umugambwe CNDD-FDD, segisiyo-Russie iri n’iteka ryo gutumira abagumyabanga, abakenyererarugamba n’imbonerakure mw’ikoraniro kaminuza (Assemblée générale) rizobera mu gisagara ca Moscou, ku musi wa gatandatu, igenekerezo rya 01 Ruhuhuma 2020, isaha zine zo mu gitondo (10h, heure locale).

Musabwe mwese kudasiba canke ngo mucererwe kuko ibizohavugirwa bihambaye cane.

Ikibanza: Метро Автозаводская, ул. Мастеркова, 4 (4 Masterkova Street, Moscow. Metro: avtozavodskaya)
Maxima Panorama Hôtel, salle de conférence du 4ème étage

Bigiriwe i Saint-Pétersbourg, kw’igenekerezo rya 10 kigarama 2019
Dr INGABIRE Thierry
Umunyamabanga wa Segisiyo,

IKETE RY’UBUTUMIRE MW’IKORANIRO RIKURU RYA SEGISIYO-RUSSIE

DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD QUATRE ANS APRES LA TENUE DU CONGRES QUI A DESIGNE SON EXCELLENCE PIERRE NKURUNZIZA CANDIDAT A LA PRESIDENTIELLE DE 2015

En ce 25 Avril 2019,  jour anniversaire où nous remémorons dans la gloire quatre ans, jour pour jour, la tenue réussie du  congrès extraordinaire du Parti CNDD-FDD au cours duquel Son Excellence Pierre NKURUNZIZA a été porté candidat aux élections présidentielles pour un nouveau mandat de 5 ans. A la même date en 2015, les congressistes Bagumyabanga, ont réaffirmé leur confiance en Son Excellence Pierre NKURUNZIZA. Un choix judicieux et conforme aux lois nationales, inspiré par sa vision, sa clairvoyance et sa bravoure, ainsi que son bilan incontestablement louable en matière de la consolidation de la paix, de la sécurité, de la démocratie et du développement intégral du Peuple Burundais.

C’est un jour comme celui d’aujourd’hui que les Bagumyabanga ont plébiscité Son Excellence Pierre NKURUNZIZA avec une majorité écrasante parmi trois candidats en lice.

Les Bagumyabanga ont, ce jour-là, une fois de plus bravé les intimidations et menaces d’une frange de Burundais antidémocratiques à la solde des impérialistes et autres groupes aux ambitions d’assujettir les Burundais.

Dès le lendemain, un mouvement insurrectionnel fut déclenché, initié, encouragé, soutenu et entretenu par certains opposants radicaux véreux des milieux politiques, société civile et médias. Des jeunes de quelques quartiers de la ville de Bujumbura furent instrumentalisés, manipulés et enrôlés dans des mouvements de terreur.

Cette insurrection, au regard des méthodes violentes utilisées et des crimes odieux commis a été le prélude de la tentative de renversement des institutions démocratiquement élues, le 13 mai 2015. La candidature du Président Pierre NKURUNZIZA à sa propre succession n’était qu’un prétexte.

Quand ce coup d’Etat tomba à l’eau, les adeptes de l’accession au pouvoir par des moyens déloyaux n’ont pas désarmé, ils ont organisé des attaques terroristes dans la ville de Bujumbura. Des attaques, des embuscades et attentats contre les responsables du Parti, les hauts gradés de l’armée et de la police, des civils furent légion. L’exécution de ces plans macabres était confiée aux groupuscules de terroristes formés et armés par les autorités rwandaises.

La décision historique des congressistes Bagumyabanga du 25 Avril 2015, a fait découvrir qu’il y a toujours des irréductibles dans la lutte contre les libertés du peuple si on se rappelle d’innommables et innombrables complots contre la démocratie au Burundi…

Cliquez ici pour lire l’intégralité de la déclaration

Congrès de la section du parti CNDD-FDD en Fédération de Russie du 03/02/2019

Chaque année, la section du parti CNDD-FDD en Fédération de Russie organise un congrès qui réunit tous les Bagumyabanga de ses différentes cellules. Le congrès est d’une importance capitale vu les grandes décisions qui lui sont réservées et étant la seule occasion de rencontre de tous les membres de la section.

Le congrès de cette année s’est tenu à Moscou en date du 03 février et a vu la participation de 83 membres venus de différentes villes. Cette rencontre a été pour la section une bonne occasion d’accueillir 37 nouveaux dans son effectif, échanger sur l’idéologie du parti, présentation du bilan des réalisations de l’année 2018 et procéder au renouvellement du comité exécutif de la section.

Les activités de la journée ont été ouvertes par une prière suivie des hymnes du Burundi et du parti CNDD-FDD respectivement, et du mot d’accueil du secrétaire de la cellule de Moscou souhaitant la bienvenue à toute l’assemblée.

Le secrétaire de la section a à son tour salué l’assemblée et exprimé sa gratitude à l’égard de tous les participants au congrès et de la cellule de Moscou pour l’accueil et les efforts particuliers fournis dans la préparation du congrès. La section de Russie étant faite majoritairement d’étudiants  répartis dans diverses villes, le Secrétaire de la Section  a d’abord demandé à chacun de se présenter, après quoi il a procédé à l’accueil des nouveaux dans la section. Sur les trente – et – sept  accueillis dans la section onze sont nouveaux adhérents au parti CNDD-FDD tandis que les 26 autres sont des nouveaux étudiants qui étaient déjà membres du parti au Burundi.

Séance sur l’idéologie du parti

Après la présentation et l’accueil des nouveaux membres , le secrétaire de la section a invité le secrétaire adjoint pour mener une petite séance sur l’idéologie du parti. Le Secrétaire adjoint de la Section a passé en revue le contexte dans lequel le parti CNDD-FDD a vu le jour et la solidarité qu’a manifesté le peuple Burundais en faveur du FDD (Forces pour la Défense de la Démocratie), d’où d’ailleurs prend source certaines appellations comme Imbonerakure (celui qui voit de loin), Abagumyabanga (qui gardent le secret) et Abakenyererarugamba en fonction du rôle joué par chacun dans la lutte pour la Démocratie.

Il regrette les assassinats qui ont emporté ; quelques semaines après la voie des urnes,  la vie des élus et d’autres milliers d’innocents lors des élections de 1961 et 1993, les seules élections démocratiques que le Burundi avait connu avant le retour de la Démocratie en 2005. Les élections tenues en 2005, 2010 et 2015 en témoignent beaucoup.

Se réjouissant de ce pas déjà franchi et se référant sur la devise du CNDD-FDD (Justice-Démocratie-Développement), il exhorte tout un chacun à user de tous ses efforts pour non seulement garder le pas franchi mais aussi porter notre contribution au développement du pays.

Bilan des réalisations

Après une petite pause agrémentée par la musique à la gloire du parti CNDD-FDD,  le secrétaire de la section a présenté les réalisations du comité sortant.  Les grandes réalisations de l’exercice 2018 se résument en  :

  • 1. Sensibilisation et mobilisation : formation des membres sur l’idéologie du parti et recrutement. Cette sensibilisation a eu un rendement vu que la section vient d’accueillir de nouveaux adhérents aux idéaux du parti CNDD-FDD ;
  • 3. Mobilisation au référendum du 17 mai. Tous les membres de la section ont pu voter ;
  • 4. Descente du comité exécutif dans la cellule de Krasnodar et suivi des activités des cellules ;
  • 5. Rencontre à Bujumbura du secrétaire de la section avec les anciens de la section ;
  • 6. Contribution de la section de Russie aux élections générales de 2020  avec un montant de 8 400 000Fbu
  • 7. Cotisations annuelles au parti ;
  • 8. Publication des articles sur le site de la section. Considérant que la section est faite uniquement des intellectuels, une grande mobilisation est faite pour émettre les idées de chacun et dans des débats organisés sur la messagerie instantanée (WhatsApp) et en alimentant le site de la section.

Malgré le bilan largement positif dans son ensemble, il déplore quelques cas de conduite non conforme aux idéaux du parti CNDD-FDD qui ont conduit à quelques sanctions disciplinaires. Déplorable aussi est que certains membres de la section aient subi des problèmes personnels soit de santé ou familiaux. Cependant, dans chaque cas de besoin, la section a pu témoigner sa solidarité à hauteur de ses moyens.

Quelques projets du plan d’action 2018 n’ont pas été totalement réalisés et sont à léguer au futur comité exécutif. Il s’agit du projet dont l’élaboration était confiée aux Bakenyererarugamba et le renforcement des relations entre le parti CNDD-FDD et le parti Russie Unie au pouvoir en Russie . En ce qui est des relations CNDD-FDD et Russie Unie, il espère que la représentation du parti CNDD-FDD au niveau national va pouvoir profiter des contacts entre la section et quelques membres de la Russie Unie dans le renforcement des relations bilatérales.

Le bilan financier de la section est présenté par le secrétaire de bureau où il a détaillé les composantes du patrimoine de la section, les moyens utilisés pour la réalisation du plan d’action et la situation finale au 03 février 2019.

Après l’allocution du secrétaire de bureau, le secrétaire de la section a présenté pour approbation le projet d’amendement du Règlement d’ordre Intérieur (ROI) de la section conformément à son article 62 qui définit les modalités des amendements du ROI.

L’amendement proposé par le comité exécutif concerne la création d’un autre email sur Gmail et ajouter dans les organes de la section un gestionnaire chargé de la maintenance et du partage de l’information à travers le site web de la section et qui sera nommé par le comité exécutif. Le recours au nouvel email sur Gmail est expliqué par l’efficacité de son service Google Drive pour un travail collaboratif.

La parole est ensuite accordée à l’assemblée. Les interventions se sont en grande partie penchées sur le rôle du gestionnaire du site, les propositions d’augmenter les descentes du comité exécutif dans les cellules et de renforcer l’alimentation du site de la section.

Amendement du ROI et renouvellement du comité exécutif

Après l’exposé du motif de l’amendement, le secrétaire de la section a remercié tous les membres et le comité exécutif pour l’année de travail ensemble et a proposé un comité chargé d’organiser les élections du nouveau secrétaire la section, de son adjoint et du vote de l’amendement soumis par le comité exécutif. Le comité chargé des élections était constitué par  Elias Ndikumana, Odette Nsavyimana et Manirakiza Ezéchiel.

L’amendement proposé a été approuvé à l’unanimité par l’assemblée.

Pour le poste de secrétaire de la section, il y a eu la candidature unique de Dr INGABIRE Thierry pour sa propre succession puis une autre candidature unique de Mr SENDEGEYA Marcien pour le poste de secrétaire adjoint. Etant tous candidats uniques, ils ont été approuvés respectivement par 97.59% et 98.79% des voix. Les deux se sont alors consultés pour nommer le reste du comité exécutif et ces derniers ont été unanimement approuvés par l’assemblée.

Ainsi, le nouveau comité exécutif de la section est organisé comme suit :

  1. – Secrétaire de la section : Dr INGABIRE Thierry
  2. – Secrétaire adjoint : SENDEGEYA Marcien
  3. – Secrétaire de Bureau : NDABIRABE Gény Jodan
  4. – Président de la ligue des Jeunes : NINGABIRE Didier
  5. – Présidente de la ligue des femmes : HAKIZIMANA Odette

Les cérémonies ont été clôturées autour d’un verre dans une ambiance agrémentée  par des chansons à la gloire de Dieu et du CNDD-FDD.


comité sortant

Nouveau comité


















Ubutumire mw’ikoraniro rikuru rya bose

Komite nshingwabikorwa y’umugambwe CNDD-FDD, segisiyo-Russie iri n’iteka ryo gutumira abagumyabanga n’abakenyererarugamba mwese mw’ikoraniro rikuru rya bose (Assemblée générale) rizobera mu gisagara ca Moscou, « café Beyrouth » kw’ibarabara ryitiriwe Mikloukho-maklaï 21-1, kw’igenekerezo rya 03 ruhuhuma 2019, isaha zitanu z’igitondo (11h heure locale).

Musabwe mwese kudasiba canke ngo mucererwe kuko ibizohavugirwa bihambaye cane.

UBUTUMIRE MW’IKORANIRO RIKURU

Ubutumire mw’ikoraniro rikuru rya bose

Komite nshingwabikorwa y’umugambwe CNDD-FDD, segisiyo-Russie iri n’iteka ryo gutumira abagumyabanga n’abakenyererarugamba mwese mw’ikoraniro rikuru rya bose (Assemblée générale) rizobera mu gisagara ca Moscou, « café Beyrouth » kw’ibarabara ryitiriwe Mikloukho-maklaï 21-1, kw’igenekerezo rya 03 ruhuhuma 2019, isaha zitanu z’igitondo (11h heure locale).

Musabwe mwese kudasiba canke ngo mucererwe kuko ibizohavugirwa bihambaye cane.

UBUTUMIRE MW’IKORANIRO RIKURU